Les tests psychologiques entrepris

A l’âge de 6 ans, nous l’avons mentionné dans le premier texte, Eléonore avait un âge mental de 2 ans. Le psychologue lui montrait divers objets et lui demandait de quoi il s’agissait, elle savait les nommer par exemple s’il lui montrait un parapluie, elle le reconnaissait et savait le nommer mais était incapable de dire à quoi il servait. Elle était très lente et relativement peu concentrée, bien qu’elle ne souffre à priori pas typiquement d’un déficit d’attention. A part quelques exercices de visualisation, (le point positif, la mémoire), les tests démontrèrent de très grosses lacunes dans les apprentissages. Elle ne distinguait pas encore les différentes couleurs.

Elle a également été suivie par un neuropsychiatre qui a estimé qu’elle ne correspondait pas aux enfants ayant besoin d’une prescription de ritaline. Elle était selon lui atypique. A placer dans aucune catégorie particulière.
Elle a aussi vu une psychologue qui lui a fait faire des tests de concentration sur un ordinateur. Le résultat fut catastrophique.

A un moment, nous nous sommes demandés si tous ses troubles n’étaient pas d’origine psychologique, et avons donc pris un rendez avec un service d’état. Elle a été vue par deux psychiatres, dans une consultation de groupe, à raison d’une fois par semaine pendant deux ans, sans la moindre amélioration de son état.

Finalement, nous l’avons montrée à une psychiatre privée qui a reconnu la manifestation de traits autistiques, mais qui a surtout fait une démarche de mettre notre fille en confiance. En effet,  Eléonore disait très souvent qu’elle n’arrivait pas à faire les choses…

Quatre ans plus tard, nous avons décidé de retourner voir une psychologue pour faire un constat du niveau de raisonnement d’Eléonore. Elle reçut notre fille durant 6 séances de chacune une heure. Le constat final fut bien plus favorable que le premier (4 ans avant). Le niveau général de développement cognitif a été évalué à l’aide d’une batterie pour l’examen psychologique de l’enfant. Cette batterie dissocie les acquisitions scolaires des processus cognitifs sous-jacents qui rendent ces acquisitions possibles. Les tests révèlent une grande hétérogénéité, comme si pour une même question, Eléonore était performante dans certains domaines et nettement moins dans d’autres. Les meilleurs tests sont ceux où la mémoire est en jeu. La mémoire immédiate des chiffres constitue son point fort dans son profil. Ce qui est le plus difficile, c’est d’organiser les différentes informations qu’elle a devant elle pour résoudre un problème. Ce qui explique entre autres, qu’elle a tant de peine à résoudre un problème en maths. Elle sait par exemple les opérations qu’il faut utiliser, elle fait bien la distinction entre une multiplication ou une addition, mais en revanche, elle a beaucoup plus de peine à savoir quand et comment les utiliser (dans quel ordre) pour résoudre le problème. Elle maîtrise bien les additions et les soustractions simples, par contre, elle a beaucoup de peine à tenir compte de deux éléments en même temps. Eléonore manque de compréhension dans ce que les opérations mathématiques représentant dans la réalité et elle se perd dans son raisonnement, comme si elle n’avait pas de points de repères. Dans les tests, elle est souvent pénalisée par la vitesse, de nature, pour tout ce qui a trait à l’école, elle est lente, mais a revanche une bonne volonté et persiste, malgré sa difficulté. Au niveau de l’intelligence, on peut imager qu’elle possède les tiroirs pour y insérer de la connaissance, en revanche, elle a beaucoup de retard au niveau des connaissances. Quatre ans avant, elle n’avait même pas les tiroirs, un très faible potentiel comme si son cerveau restait figé. En quatre ans, elle a beaucoup récupéré au niveau du potentiel, maintenant il faut l’aider à augmenter ses connaissances scolaires et là, nous avons remarqué comme la stimulation porte ses fruits. Par stimulation, nous entendons, ne jamais renoncer à lui expliquer de plusieurs manières différentes ce qu’elle ne comprend pas, lui demander en outre de réciter ses livrets de multiplication plusieurs fois par semaine. Elle accepte facilement de travailler, ce qui est son point fort (la volonté). Ce qui est très relevant c’est que Eléonore a besoin de beaucoup plus de temps qu’un autre enfant pour effectuer un travail scolaire. En résumé, d’un point de vue cognitif, Eléonore fonctionne en deça de son potentiel intellectuel. Dans un milieu scolaire habituel, avec une seule maîtresse pour toute une classe, elle se sent perdue et ne peut pas exploiter sont potentiel de façon optimale. Elle a besoin que son rythme soit respecté, de manière à ce qu’elle puisse poursuivre dans l’acquisition de ses apprentissages. Elle a besoin d’une prise en charge plus personnalisée qui reconnaisse et qui récompense ses efforts et son travail. Il semblerait que le profil hétérogène de Eléonore démontre que les différentes parties d’elles ne se développent pas au même rythme, suscitant diverses tensions. Comme nous l’avons vu plus haut elle a la mémoire qui s’est passablement développée alors que le raisonnement est plus faible. Suite au rapport de la psychologue qui nous a beaucoup aidé, nous la remercions, nous avons décidé de mettre Eléonore dans une école privée adéquate.

Juillet 2008: Plus de 2 ans se sont passés depuis ces tests psychologiques. Eléonore a encore énormément évolué. Lire les articles relatifs à cette évolution. Elle va rentrer en 6 ème primaire, à 12 ans, elle n’a donc pas un retard énorme. (Une année par rapport aux autres enfants). Elle a très bien réussi sa 5ème primaire et les progrès se font sentir dans toutes les branches. En chant, elle a énormément progressé. (cours de chant avec une cantatrice en dehors de l’école). Concernant la lecture elle lit des ouvrages pour adultes. Quant au calcul mental, il s’avère de plus en plus aisé.

6 Réponses à “Les tests psychologiques entrepris”

  1. jeanstory dit :

    A colleague that you really decide to buy that includes offers could be purchased in someone. [url=http://www.voyoto.com/lunettes-c-22.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  2. Jeanstory dit :

    Really don’t discuss about it your main happiness to one considerably less rosy rather than yourself. [url=http://www.voyoto.com/]Jeanstory[/url] Jeanstory

  3. jeanstory dit :

    Everyone loves happened due to your identity, yet , due to which What i am if i in the morning on you. [url=http://www.voyoto.com/casquette-c-7.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  4. jeanstory dit :

    Real love will be purely reasonable and consequently fine answer to the problem created by individual lifestyle. [url=http://www.voyoto.com/lunettes-c-22.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  5. jeanstory dit :

    Absolutely love is really imperfect found at inception, however springs up more muscular as we grow old whether it’s well federal. [url=http://www.voyoto.com/sac-c-19.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  6. excellent dit :

    For one reason or another, I can’t see all of this content, the text keeps disappearing? Are you utilising something crazy?
    excellent

Laisser un commentaire