• Accueil
  • > Non classé
  • > Liste de l’amélioration des symptômes après l’arrêt du gluten et du lait de vache

Liste de l’amélioration des symptômes après l’arrêt du gluten et du lait de vache

ne pas tenir compte de la date!

Si un enfant entreprend un tel régime, il est souhaitable de voir assez rapidement une amélioration des symptômes, il n’y a pas besoin d’attendre une année pour se convaincre que ça marche. S’il n’y a aucune amélioration d’aucun symptôme après deux semaines, c’est que le régime n’est pas fait adéquatement.

Quant à prétendre qu’un tel régime puisse guérir toute forme d’autisme, surtout les plus graves, je ne me le permettrais pas. Chez Eléonore, l’amélioration des traits autistiques est dû sans doute à beaucoup de facteurs.

Chez Eléonore:

L’amélioration des symptômes s’est fait dans le même ordre chronologique que l’apparition des symptômes.

En effet, il y a d’abord eu les troubles intestinaux, suivis de près par les troubles bronchiques et finalement l’installation des traits autistiques.

Amélioration des troubles bronchiques:

Les troubles bronchiques se sont manifestés dans l’ordre suivant, d’abord une bonne toux bien grasse suite à la pneumonie, puis des toux fréquentes, très sèches plusieurs nuits d’affilées. Eléonore n’a jamais eu d’autres symptômes que la toux, ni otites (à part la première de sa vie, 3 jours après le vaccin de la rougeole), très peu de rhumes. Les toux sèches se sont en revanche très souvent transformées en bronchites, et la toux ne finissait par passer que si elle avait passé de très sèche à très grasse. Tant que la toux était sèche, elle ne s’arrêtait jamais de tousser. Très vite, elle fut diagnostiquée de toux asthmatiformes (toux faisant de l’asthme), il s’agit d’une hyperréactivité de la bronche qui ne laisse plus sortir l’air de manière adéquate) et elle dut prendre des sprays, surtout le ventolin, pendant plusieurs années, elle avait facilement plusieurs épisodes bronchiques par années. Elle ne prit toutefois pas le bronchodilatateur toute l’année, seulement lors d’épisodes bronchiques.
Le lait de vache fut arrêté tout de suite après le vaccin de la rougeole, le gluten à l’âge du 6 ans. L’arrêt du lait de vache seul ne diminua que très peu les troubles bronchiques. Ce qui en revanche fut très vite efficace, ce fut l’arrêt du gluten. Ce n’est qu’à partir de ce moment que les troubles bronchiques cessèrent mais progressivement, elle commença à en faire beaucoup moins. Il y a quelques années, elle fit une violente crise d’asthme pour laquelle elle dut être hospitalisée, elle m’annonça le lendemain qu’elle avait craqué pour un gâteau et du pain avec gluten. La réaction fut terrible. Mais dès l’arrêt du gluten, en deux jours, l’asthme disparut instantanément, sans traitement. Evidemment, si un enfant a un traitement bronchodilatateur, il va sans dire qu’il doit continuer son traitement et ne l’arrêter qu’avec l’accord de son médecin.
Certains appellent l’asthme, un eczéma bronchique, d’autres une maladie d’élimination. A mesure que le temps passe, elle a de moins en moins de réactions. Elle était très allergique aux chats, il y a quelques années, mais n’a jamais eu d’allergie à ses propres chats, pour autant qu’elle ne les touchait pas. En effet, jusqu’à l’année passée, elle avait encore les yeux rouges, si elle mettait les doigts dans ses yeux après avoir touché le chat, mais même ce symptôme semble s’atténuer avec le temps.

Eléonore n’a plus jamais eu de vomissements de glaires provenant des bronches. Son système respiratoire s’est bien assaini.

Juin 2008: Eléonore ne tousse quasiment plus jamais, à l’exception d’un refroidissement très rarement, qui passe en 2-3 jours sans traitement et les symptômes sont discrets.

En juin 2008, nous avons entrepris le drainage de tous ses vaccins en homéopathie séquentielle (drainer les vaccins du dernier reçu au premier, véritable nettoyage en profondeur) chez le Dr Romain Elmiger à Pully (le fils de Jean Elmiger, l’inventeur de l’homéopathie séquentielle), avec une nette amélioration de la sphère bronchique, puisque il n’y a plus aucune petite toux, et à l’effort, Eléonore peut courir sans que les bronches ne fassent un spasme.

Amélioration des troubles intestinaux

Les troubles intestinaux n’ont pas passé avec la suppression du lait de vache pour du lait de soja, (préparation spéciale pour enfants ne supportant pas le lait). Comme, je l’ai déjà décrit, les troubles intestinaux durèrent de longs mois.

Elle garda un intestin sensible et la véritable amélioration se remarqua très nettement à l’arrêt total du gluten, pour autant qu’elle ne fit pas d’exception. Evidemment, la moindre exception se soldait par un trouble intestinal, (diarrhée pendant quelques jours). C’est un symptôme qu’elle ne connaît plus du tout. Elle a un intestin qui fonctionne très bien depuis plusieurs années.

En médecin chinoise, bien connu des accupuncteurs, il y a le méridien gros intestin-poumon, ces deux organes fonctionnent en synergie. Si l’intestin ne fonctionne pas, il peut y avoir assez facilement des troubles bronchiques.

L’hyperperméabilité de l’intestin grêle explique très clairement pourquoi les bronches sont atteintes dans un tel cas, ceci est expliqué en détail dans le livre de Jean Seignalet, l’alimentation ou la troisième médecine, à la page: 531 (hypothèse sur la pathogénie de l’asthme).

Plusieurs fois par année, Eléonore prend de la flore intestinale (lactobact omnifos, préparations contenant du bifidus, lactibiane). Ce qui renforce également la flore intestinale, sont les prunes umeboshis (préparation de prunes japonaises fermentées) et aussi les légumes lacto-fermentés comme la choucroute.

Ce qui diminue très rapidement après l’arrêt du gluten, ce sont les ballonements après les repas et le besoin d’ouvrir la ceinture de son pantalon. S’il n’y a plus de fermentations dans l’intestin, ces symptômes disparaissent.

Juin 2008: Eléonore a fait des tests de la paroi du grêle qui est complètement guérie.

Amélioration des traits autistiques et des troubles de l’apprentissage

Le dernier symptôme apparu, la régression autistique qui s’est installée rapidement a mis environ 8 ans et demi à s’améliorer. Aujourd’hui Eléonore n’a plus aucun trait autistique et quasiment plus de troubles de l’apprentissage. Dans les observations que j’ai faites au cours de toutes ces années, il semble que les troubles du comportement et les troubles de l’apprentissage soient issus des traits autistiques, qui eux semblent venir d’un déréglement des neurotransmetteurs dans le cerveau ( dopamine dans le néo-cortex chez Eléonore????), suite à l’hyperperméabilité de l’intestin grêle qui semble être à la source de tout ce qui est décrit.
Pour voir dans quel ordre les symptômes autistiques ont commencé à s’améliorer, je vous invite à lire ou à relire mon premier texte: « Eléonore, avant et après le vaccin de la rougeole ».

Il y a d’abord eu une amélioration du comportement, la véritable amélioration des apprentissages se faisant plus tardivement. Concernant les apprentissages, il y a eu beaucoup d’améliorations, mais de façon progressive. Elle a d’abord amélioré conjointement son écriture et sa lecture, puis le dessin, le raisonnement est ce qui s’est installé en dernier. Elle commence maintenant à 11 ans à pouvoir élaborer quelques petits problèmes mathématiques avec un raisonnement, toute seule, ce qui était encore impossible, il y a une année.

On dirait que le cerveau se répare de la même manière que la développement du cerveau d’un bébé de 6 mois à 2 ans. (que les améliorations se font dans les mêmes séquences)
Bien que ces facultés intellectuelles pures aient mis beaucoup de temps à se réorganiser, Eléonore a énormément développé son cerveau émotionnel. La mémoire et le chant sont ses points forts, en chant elle est même traitée de douée par sa professeur. Elle réajuste facilement les notes, a posé sa voix très facilement, elle possède de très belles harmoniques et a une voix qui porte, on dirait qu’elle a beaucoup de volume pulmonaire.

Elle a une réelle capacité à comprendre les autres, à se mettre à leur place, elle est facilement en empathie avec quelqu’un qui souffre. Elle s’intéresse aux gens. Il semblerait que ces facultés ce soient beaucoup développées au cours des dernières années.

Juin 2008: Elle est promue en 6ème primaire, n’a eu que des 6 (note maximale), d’après sa maîtresse, elle aurait récupéré l’intégralité de l’enseignement primaire en moins de deux ans.

Amélioration motrice

Comme je l’ai souvent dit, Eléonore paraissait être comme un pantin désarticulé, elle gesticulait passablement surtout quand elle n’arrivait pas une activité scolaire, s’il ne comprenait pas quelque chose, elle pouvait se tordre le corps dans tous les sens. Elle ne sut descendre un escalier en courant que très récemment. Après plusieurs années de régime sans gluten, son corps physique semble se mouvoir exactement de la même manière qu’un autre enfant. Elle maîtrise aussi mieux l’espace. Elle m’aide dans la cuisine, alors que couper des légumes au couteau était encore impossible, il y a deux ans.

Juin 2008: Plus aucun problème moteur, elle court dans les escaliers, paraît calme et posée, personne ne repère qu’elle a souffert d’autisme dans son enfance.

Amélioration des caries dentaires

A l’âge de 5 ans, nous avons découvert qu’Eléonore avait les dents très cariées. Avec des caries très profondes. Comme je l’expliquais dans le régime sans gluten et sans protéines de lait, les enfants intolérants au gluten sont de véritables gouffres à sucre. Vous pouvez faire vous même l’expérience, essayez le régime sans gluten pendant une quinzaine de jours et vous n’aurez plus de fringale en passant devant les boulangeries. L’intolérant au gluten et au protéines de lait peut faire de véritables hypoglycémies cérébrales. Plusieurs personnes intolérantes se sont plaintes de se sentir souvent en « manque de sucre ». L’assimilation n’est pas le point fort des intolérants.

Depuis qu’Eléonore ne mange plus de gluten, ses caries ont très fortement diminué. Sans doute, le régime sans gluten diminue-t-il l’acidité dans la bouche. Bon nombre de gros buveurs de thé ont révélé ne plus avoir de taches brunes sur les dents après l’arrêt du gluten.

Diminution des champignons dans l’organisme
l’intestin d’un intolérant alimentaire contient une flore pathogène stupéfiante, avec beaucoup de champignons, des candida albicans et autres. Eléonore avait facilement quand elle était petite, des infections à champignons vers les chevilles. Un antimycosique est venu difficilement à bout de ces taches qui avaient la forme de pièces de 5 francs au dessus des malléoles du pied. Depuis qu’elle a cessé de manger du gluten, elle n’a plus jamais eu ce genre de champignon. L’amélioration de la flore intestinale y est sûrement pour beaucoup.

Diminutions des sudations nocturnes

Très rapidement après le vaccin de la rougeole, Eléonore s’est mise à transpirer d’une façon telle que nous devions changer son pyjama plusieurs fois par nuit. Elle avait les cheveux tout mouillés. Une transpiration telle, qu’elle aurait dû m’alerter, d’autant plus qu’elle n’en n’avait jamais avant le vaccin de la rougeole.

Depuis qu’elle ne mange plus de gluten et de produits laitiers, ces symptômes ont complètement disparu.

Diminution de la fatigue après les repas

Après le repas de midi, Eléonore se plaignait d’une telle fatigue qu’elle ne voulait pas se rendre à l’école. Ce symptôme a complètement disparu après l’arrêt du gluten et le mot fatigue ne sort jamais de sa bouche. Elle a une très bonne résistance.

Amélioration de la pâleur de la peau et des cernes sous les yeux

Eléonore avait une belle mine et aucun cerne sous les yeux avant le vaccin de la rougeole, en revanche, après ses nombreux troubles intestinaux, je ne lui trouvais jamais une mine très rayonnante, d’autant plus qu’elle n’était pas particulièrement expressive. Après plusieurs années de tentavive de réparation de tout son être, elle a enfin retrouvé une bonne mine et n’a plus de cernes bleus sous les yeux.

Ce qui ne s’est pas encore assez amélioré à mon goût

Sa courbe de poids ne suit pas la courbe des enfants ayant un régime dit normal. Ce n’est que depuis cette année, qu’elle a commencé à prendre un peu plus de poids. Le régime sans gluten étant moins riche en protéines, il est impératif de ne pas rendre son enfant végétarien. Si le poids d’Eléonore pourrait un peu s’amliorer, en revanche sa croissance, n’a pas été entravée. Elle est même plus grande que la moyenne, ce qui n’a rien à voir avec son régime. En revanche, si elle est assez mince, ses muscles des cuisses sont bien fermes et solides. On ne voit pas trop les os de son corps. Vu qu’elle assimile mieux les aliments, son poids devrait s’améliorer.

Juin 2008: Bien qu’elle soit fine, elle a fait des analyses de sang, qui ont montré qu’elle n’a aucune carence. Elle a pris 11 kilos en 2 ans, mais paraît toujours très longiligne, car elle a énormément grandi tout en ne grossissant pas en parallèle.

Amélioration des capacités émotionnelles:

Juin 2008: Elle vient de faire une audition de chant, elle a tant progressé qu’elle chante vraiment bien, grande capacité mimétique, capacité de monter dans les aigus. Sa professeur de chant se dit impressionnée des résultats.

Sphère hormonale 

Elle a eu ses règles à l’âge de 12 ans et régulières. Ce qui est la signification que ses hormones fonctionnent bien.

12 Réponses à “Liste de l’amélioration des symptômes après l’arrêt du gluten et du lait de vache”

  1. jennifer dit :

    Bonjour, suite à ces résultats, je me demande si moi aussi je ne fais pas d’allergie ou intolérance à la caséine et au gluten. Je suis asthmatique depuis ma naissance et j’ai souvent des problèmes de peau et de digestion. J’ai aujourd’hui 22 ans, et me demande si je ne devrais pas remettre en cause toute mon alimentation. Quels tests dois je alors faire pour en avoir la preuve ? Si effectivment je suis allergique, que dois je privilégier pour éviter les carrences ?

  2. claire dit :

    Salut

    Je pense que tu peu faire un test pendant 2 jours : régime sans gluten et sans lait. juste 2 jours pour voir.
    c’est moins contraignant de se dire que ce sera un régime juste pendant deux jours pour voir qu’un régime restrictif à vie.
    Je ne sais pas ce qu’en pense les médecins mais pour moi j’ai bien compris au bout de 2 jours que j’étais intolérante au gluten , (j’avais déjà arrêter les produits laitiers une année avant). D’un coté j’étais heureuse de savoir enfin ce que j’avais, d’un autre déçue de devoir me priver de gluten…
    Depuis j’ai aussi guérie une candidose mais j’ai fait l’erreur de remanger du gluten après en pensant que l’intolérance était seulement due au champignon. fallait pas…
    je crois qu’il n’y a rien d’indispensable dans le blé et l’on peut très bien être végétarien avec l’intolérance au gluten. Comme céréales tu peux manger du riz, du quinoa, du millet, du sarrasin, du maïs, à priori de l’avoine…Sinon il y a aussi des protéines dans les oléagineux (noix, noisette, amande, graine de courge, de tournesol…) et les légumineuses (pois chiche, soja, haricot, lentilles..)

    bon courage à toi

  3. Caroline dit :

    Bonjour et merci pour ce récit très précis qui nous éclaire dans nos recherches sur l’intolérance au gluten notamment.
    J’ai commencé il y a environ 1mois, je n’en suis qu’au tout début, mais je note déjà des changements et le plus frappant est la prise de conscience de ce qu’on ingurgite! L’envie de se nourrir sain et l’aversion pour les plats industriels.
    Par contre, j’ai une question: avez-vous remarqué chez votre fille une phase, au début du « sevrage » du gluten, de petite déprime? Pour ma part, je me suis sentie bien les 3 premières semaines, comme libérée, « épurée », du fait de mieux prendre soin de moi, mais là je passe par une phase de déprime… Je voudrais récolter plusieurs avis.
    A priori, mon neveu de 4 ans, sous régime sans gluten depuis 10mois (ce qui a été mon déclencheur), a également connu une phase où sa mère l’a trouvé « tout bizarre ». Est-ce dû simplement à la réaction du corps face au sevrage, comme pour les drogues?
    J’espère que vous aurez un petit élément de réponse.
    Vous remerciant pour nous faire partager votre expérience.
    Bonne continuation à toutes les 2 et aux lecteurs de ce post!
    Plein de courage!

  4. Jeanstory dit :

    Simply no man or woman is definitely worth your actual cry, additionally , the an individual who is undoubtedly got憑t|capital t|big t|to|testosterone levels|testosterone|w not|longer|l|r|g|s|h|d|p|T|metric ton|MT|tonne} mean that you are outcry. Jeanstory http://www.voyoto.com/

  5. jeanstory dit :

    Prefer is definitely the primarily rational and then suitable answer to the problem attached to human beings being. jeanstory http://www.voyoto.com/foot-c-10.html/

  6. jeanstory dit :

    Where by there exists wedlock without really like, you will hear really like without wedlock. jeanstory http://www.voyoto.com/homme-c-1.html/

  7. jeanstory dit :

    Someone which you obtain by way of creates shall be purchased from you. jeanstory http://www.voyoto.com/chaussure-femme-c-4.html/

  8. Jeanstory dit :

    Everyone loves happened like a whom you are, however , like a what individual What i’m to look at was along with. Jeanstory http://www.voyoto.com/

  9. Jeanstory dit :

    Really enjoy will be the popular factor for that lifestyle and then the increase of what all of us appreciate. [url=http://www.voyoto.com/]Jeanstory[/url] Jeanstory

  10. jeanstory dit :

    If you’d prefer the shipping of these worthy, quantity pals. [url=http://www.voyoto.com/foot-c-10.html/]jeanstory[/url] jeanstory

  11. author dit :

    … [Trackback]…

    [...] Find More: emmanuelleseve.unblog.fr/2006/06/29/liste-de-lamelioration-des-symptomes-apres-larret-du-gluten-et-du-lait-de-vache/ [...]…

  12. melilu dit :

    Merci pour ce « compte-rendu », il aide beaucoup les parents en quête d’informations!

    Voici l’histoire de mon fils de presque 4 ans;

    Bon­jour!

    Je suis maman de 4 enfants. Mon troisième s’est très vite con­stipé alors qu’il était allaité exclu­sive­ment. La diver­si­fi­ca­tion ali­men­taire a été un vrai calvaire…tout le con­sti­pait! Réponse de mon médecin “il ne mange pas assez de fruits et légumes!!! ce petit!”…Franchement, je ne m’amusait pas à lui don­ner des pâtes à 6 mois!!!
    Il a subit cette vie faite de douleurs lors des selles qui étaient énormes…je ne com­pre­nais RIEN! Le medecin n’avait aucunes réponses…Parallèlement sa courbe de poids chutait, je le trou­vais de moins en moins dynamique, c’est un bébé qui a eu un devel­oppe­ment moteur assez lent. Il a marché à presque 18 mois! Il a val­gus réductible au 2 pieds (pieds plats) ce qui atteste d’un manque de tonic­ité mus­cu­laire. A 22 mois une gas­tro nous con­duit à l’hospital, la pédi­a­tre s’alarme de son poids; 9kg150, lui fait des recherche d’intolérance au gluten et au lactose…mais rien!Je lui dit que depuis l’introduction de la farine dans le biberon, c’est de pire en pire! Nous en restons là.J’ai la sen­sa­tion d’avoir échappé aux suivit des ser­vices soci­aux pour mal­trai­tance ou manque de soins,bref, quelque chose comme ça! Ses prob­lèmes con­tin­ues ainsi et l’entrée à la mater­nelle arrive…c’est claire­ment un petit gabarit et très mai­grelet face aux autres…il tombe malade sans cesse. A chaque vis­ite chez le medecin, je lui reparle de sa con­sti­pa­tion et lui demande si un autre con­trôle du gluten ne serait pas envisageable,réponse “mais madame, s’il était intolérant au gluten, il irait aux toi­lettes 15 fois par jours ce qui n’est pas du tout son cas!” Je vois 5 medecins qui me dis­ent à peu près la même chose…en même temps, ils me rap­pel­lent gen­ti­ment les règles détiétiques…fruits,légumes,céréales,eau, jus de fruits, pruneaux, fibres…il ne mange déjà qua­si­ment que ça! Et pourtant!

    Il y a deux mois, le medecin lui pre­scrit des sachets pour ramol­lir ses selles, 3 semaines de répit bien que je trouve qu’il fait plus qu’il ne mange…c’est étrange ce rap­port!
    Son tran­sit amélioré, il aurait dû pren­dre du poids…il perd 800 gr en 3 semaines! Une diar­rhée se déclenche avec maux de ven­tres terribles…j’arrête les sachets. Son tran­sit est com­plète­ment cham­boulé! Je décide de me passer des medecins et lui retire toutes traces de gluten, cela fait 2 semaines et mon fils a pris 600 gr, mange comme un ogre alors qu’il n’avait aucun appetit, cours,saute, veut essayer de faire de la patinette, a des couleurs alors qu’il était bla­fard ou gris et il fait ses selles tout à fait nor­male­ment et en adéqua­tion avec ce qu’il mange, je ne retrouve plus de morceaux d’aliments dedans avalés 5 jours plus tôt …un peu tôt pour être sûre mais je suis intime­ment con­va­in­cue par l’experience.Il ne sera peut-être jamais diag­nos­tiqué mais je m’en con­tre­fiche! j’ai juste un enfant qui s’ouvre, respire…qui décou­vre la vie!
    Certe le régime est con­traig­nant car il faut tout con­trôler, prévenir l’entourage, par­ler à l’enfant, mais c’est moins con­traig­nant que les nuits blanches à se tor­turer l’esprit à se deman­der pourquoi il est comme ça, d’avoir le sen­ti­ment que quelque chose ne tourne pas rond alors que les medecins n’ont aucunes réponses, d’avoir peur de l’occlusion intesti­nal durant la nuit et ne pas s’en apercevoir…
    Pour ma part au bout de 2 semaines, je pos­i­tive en me dis­ant que j’ai décou­vert une porte qui donne une autre vision de la cui­sine, je suis ravie de toutes ces nou­velles saveurs, finale­ment, ce régime m’apporte beaucoup!

    Maman de Swan.

Laisser un commentaire