les médicaments protecteurs de la paroi intestinale

article réellement écrit le 31 janvier 2008

Il a souvent été dit que ce n’est pas la vaccination qui a amélioré l’état de la santé de la population mais que c’est l’hygiène. Certaines maladies ont été éradiquées en se lavant les mains. (A une certaine époque on faisait des autopsies et on ne se lavait pas les mains pour aller faire ensuite un accouchement….!) Ce n’est que très récemment, au 20 ème siècle que l’on a appris la question de l’hygiène. Certains peuples en revanche la pratiquaient depuis longtemps. Or, actuellement, nous sommes obsédés d’hygiène extérieure de manière totalement exagérée pour nos appartements, nous utilisons toutes sortes de produits désinfectants pour nos carrelages, nos cuisines et salles bain, mais notre propre hygiène intérieure est inexistante. Notre tube digestif souffre de ce manque d’hygiène. Un colon dont la flore intestinale n’est pas saine entraine la maladie. La constipation est le summum de ce manque d’hygiène intérieure. Il faut savoir que la flore intestinale représente plus de 60 % du système immunitaire. Il est donc impératif que cette flore soit saine. En cas de dysbiose (grave altération de la flore intestinale), il y a tant de bactéries pathogènes dans l’intestin, que l’immunité ne peut plus s’occuper uniquement de nous protéger des microbes extérieurs. Ce blog que j’ai consacré à ma fille devenue autiste suite à un vaccin pourrait se résumer à une seule phrase: C’est en réparant son intestin délabré suite à la vaccination que nous lui avons permis de retrouver la santé. Il y a un lien de plus en plus souvent cité entre la santé de l’intestin et celle du cerveau. L’intestin grêle est la centrale de l’organisme.  Il faut savoir que les neurotransmetteurs sont créés dans l’intestin. C’est dire si l’équilibre neurologique du cerveau est dépendant de la santé intestinale. Plus une population souffre de dysbiose, plus il y a de dépressions de toutes sortes. Certaines insomnies cèdent dès la restauration de la bonne flore intestinale.

En plus des ferments lactiques, les probiotiques (bactéries intestinales saines, lactobact ominifos, probactiol, lactibiane, lactospectrum du laboratoire Le Stum (10 souches de bactéries nourries aux FOS, Laboratoire le Stum tél 0033 2 97 88 15 88) et bien d’autres), ainsi que les prébiotiques (nourriture des bactéries intestinales, les fructooligosaccharides,) dont j’ai parlé dans les articles précédents, il existe deux produits intéressants pour protéger la barrière de l’intestin grêle. Le Dr Jean Seignalet les conseille, ainsi que d’autres thérapeutes dont Marion Kaplan (disciple de la Dresse Kousmine). Vu qu’ils contiennent de la vitamine A, les jeunes enfants et les femmes enceintes doivent se renseigner auprès de leur pharmacien avant d’en consommer. En effet, une dose excessive de vitamine A est toxique pour l’être humain. Ma fille Eléonore ayant 12 ans, je lui donne une demi dose par rapport à la dose conseillée pour un adulte. Mais, je ne lui en donne pas tous les jours, il est très important de varier les apports vitaminiques. Du laboratoire Bionutrics: ULTRA INFLAM X:

Complément nutritionnel de bonne qualité ne contenant ni gluten, ni produits laitiers, ni maïs, ni soja, ni levures, donc hypoallergénique, à base de concentré de protéines de riz enrichi. Les hydrates de carbone sont dérivés du riz et il contient de bonnes huiles riches en oméga 3. Il est bien absorbé et facilement digéré. Composé de Vitamine A, B3, B6, C et E, de zinc, magnésium, manganèse, sélénium, curcumine et gingembre, aidant à la détoxification du foie grâce à leurs propriétés antioxidantes, (formation de prostaglandines antiinflammatoires). Il contient des acides aminés, dont la l-glutamine qui favorise l’intégrité de la muqueuse intestinale. Il y a donc une meilleure assimilation des aliments.

Ce médicament ne remplace en aucune façon le régime sans gluten et sans protéines de lait. Ce produit est vivement conseillé après prise d’antibiotiques, après une gastro-entérite, en convalescence.

Posologie: 1 cuillère à café dans un demi verre d’eau pendant 15 jours, puis une cuillère à soupe à chaque repas. Pour un enfant de 12 ans la moitié de la dose, pour un enfant plus jeune, se renseigner. Ne jamais utiliser la dosette pleine, c’est une dose trop importante. Il est important de commencer se produit raisonnablement et de l’augmenter progressivement.
Du laboratoire Bionutrics: ULTRA CLEAR SUSTAIN:

Il contient également de la l-glutamine, un acide aminé protégeant la paroi intestinale. Il y a aussi du zinc, de l’acide pantothénique, qui sont importants pour la croissance des entérocytes (cellules de l’intestin grêle). Composé également de fructo-oligosaccharides et d’inuline, il aide donc au bon équilibre de la flore intestinale, les oligo-saccharides étant la nourriture privilégiées des bactéries intestinales. Il contient en outre du glutathion qui est l’antioxydant majeur de nos cellules et qui désintoxique plusieurs polluants, cancérogènes et poisons notamment les métaux indésirables.
Même posologie que pour l’ultra inflam X.

Je rappelle que les oméga 3 protègent la paroi de la cellule intestinale (l’entérocyte).

Etant que ces deux produits contiennent des vitamines, les jours où j’en propose à ma fille, je ne lui donne pas d’autres compléments alimentaires, à part les oméga 3 de Bustos, et le calcium, afin d’éviter une surcharge en vitamines.

Sur internet, on trouve la composition exacte de ces deux produits.

Il est de plus en plus évident que la paroi de l’intestin grêle mérite toute notre attention. Pour Jean Seignalet, il s’agit d’un organe très important, dont on ne s’occupe pas suffisamment. Le meilleur moyen de le pacifier, d’éviter les colites, inflammations, ballonnements, passage de macromolécules et bactéries nocives à travers sa paroi est encore de bien le nourrir. On évite ainsi de nombreuses maladies. La médecine de demain, si elle veut rester au top niveau ne peut plus se permettre d’ignorer le rôle essentiel de l’alimentation dans la préservation de la santé.

Il y a actuellement beaucoup de gens qui s’intéressent à la dysbiose (flore intestinale pathogène). Dès que la flore intestinale est déséquilibrée (antibiotiques, vaccins, anti-douleurs), il y a une augmentation des bactéries pathogènes et des champignons dans les intestins. Le champignon le plus incriminé est le candida albicans. Ce champignon adore les terrains acides (attention au café au thé au chocolat). Il est très important de « remettre » des bons ferments dans l’intestin. Notamment, les acidophilus et les bifidus. Toutefois, il est impératif de prendre ces ferments loin des repas, en effet, pris au cours d’un repas, ils sont détruits en partie par les sucs gastriques. Il faut entre autre prendre des préparations contenant minimum un milliard de germes par mg de flore. A noter que nous avons plus de bactéries intestinales que de cellules dans l’organisme. C’est dire si cette population est importante. Une bonne flore intestinale augmente l’immunité. La série des probactiol peut se prendre avec les repas, car ils sont conçus pour ne pas être détruits par les acides de l’estomac.
Il existe une nouvelle série de ferments intestinaux, le Probactiol, c’est un produit issu du même laboratoire que le Ultra Clear Sustain. Il existe sous différentes formes, on peut se renseigner dans les pharmacies. Il est très intéressant car il contient 15 milliards de germes par gélule, ce qui en fait sans doute le produit le plus riche en flore intestinale.

Il est judicieux d’alterner les produits contenant de la flore intestinale. On peut faire un mois de cure de probactiol, pour ensuite faire un mois avec le lactobact omnifos, qui contient moins de quantité de germes, mais plus de diversité de bactéries. (6 bactéries différentes). Et aussi le lactospectrum du laboratoire le Stum, qui en plus de contenir 10 souches, contient des sucres qui nourrissent les bactéries, il s’agit donc d’un symbiotique (prébiotique+probiotique).

Deux autres produits homéopathiques sont particulièrement intéressants: Il s’agit de Sanukehl coli D6 gouttes et de Exmykhel D5 gouttes, du laboratoire Sanum.

Nous avons dans l’intestin des colibacilles nommés les Escherischia Coli. Ils font partie de la flore intestinale mais ne doivent pas être en quantité trop abondante, ce qui arrive quand les lactobacilles diminuent. La flore intestinale est une population qui se doit d’être équilibrée. Dès prise d’antibiotique, la flore pathogène augmente au profit de la flore saine. D’où ballonnements, diarrhées, maux de ventre, colites, insomnies et autres. Les gouttes Sanukehl coli D6 peuvent aider à réduire les colibacilles en trop grandes quantités. Il faut toutefois être sûre que ce sont bien les colibacilles qui prédominent. Une personne souffrant de cystites à Escherischia Coli a la certitude d’avoir trop de colibacilles dans le colon. Michel Dogna prétend dans « Prenez en main votre santé » que les colibacilles en trop gros nombre ont un rôle à jouer dans le déclenchement de certaines dépressions. Il y a un lien très étroit entre l’intestin, siège de l’élaboration des neurotransmetteurs et le cerveau. Il conseille dans toute dépression de prendre un produit homéopathique pour diminuer les colibacilles. Il a été dit qu’une injection de grande quantité de colibacilles dans le sang entrainerait rapidement une psychose…La grossesse sous l’effet des hormones peut faire flamber le colibacille. Les terrains riches en phosphates ou une alimentation en contenant beaucoup (barres chocolatées, thé froid, coca, lécithine de soja OGM, fromages fondus,) favorisent la multiplication du colibacille ainsi que les ordinateurs portables sans fil (wifi) qui peuvent rendre le colibacille hautement agressif, alors qu’à l’origine, il est une bactérie totalement inoffensive de la flore intestinale. Tout est question d’équilibre dans cette immense population qu’est la flore intestinale.

 

Le Exmykhel est là pour aider à diminuer le candida albicans, à le remettre en équilibre. Il ne faut jamais éradiquer complètement le candida avec des produits très agressifs, car dès le traitement fini il reflambe à vitesse spectaculaire. Ne jamais prendre Exmykhel si on est allergique à la pénicilline. Le candida est entrain de devenir un problème de santé publique majeure, mais, il est important de ne pas chercher à l’éradiquer de manière obsessionnelle. Tout est histoire d’équilibre. Si l’on souffre de mycoses sur la peau, les muqueuses et dans la bouche, il est impératif de traiter sa flore intestinale. Le candida adore les terrains acides. Il est bon de manger des fruits et des légumes qui alcalinisent le sang. Les enfants autistes sont bourrés dans candidas dans leur tractus digestif.
Traitement homéopathique des colibacilles, 8-10 gouttes de Sanhkehl coli D6 le matin à jeûn sous la langue

Traitement homéopathique de candida ou après une prise de pénicilline: Exmykhel 8-10 gouttes, le matin à jeûn sous la langue. On peut associer les deux.

On peut aussi penser à la cure d’eau argileuse: Mettre une très bonne argile ventilée dans un verre d’eau (utiliser une cuillère en bois ou en plastique), remuer, laisser reposer toute la nuit et pendant 10 jours boire l’eau résiduelle le matin à jeûn tout en laissant l’amas d’argile au fond du verre. Certaines personnes ensuite, remuent l’argile et boivent tout le verre. Pour les enfants, ne donner que de l’eau argileuse. Pour certains infections intestinale, l’argile et les probiotiques sont de la plus grande efficacité.

Il est aussi important de mastiquer les aliments jusqu’à les avaler en bouillie. Cela évite un trop gros effort au tube digestif.

Attention au jeûne hydrique, c’est une pratique qui ne convient absolument pas aux personnes ayant trop de métaux (lourds) dans l’organisme. Il est préférable de faire un jeûne à base de jus de légumes. C’est une pratique qui doit absolument se faire avec un thérapeute compétent.

Eviter aussi de partir dans une alimentation trop riche en céréales.

Les premiers hommes qui ne mangeaient aucune céréales, mais qui ne se nourrissaient que de fruits, de baies, de racines et de chasse, ne connaissaient pas la carie dentaire. En revanche, les Egyptiens, grands pourvoyeurs de céréales, souffraient déjà d’innombrables maladies.

A l’époque, alors quand les humains n’avaient pas de frigo pour conserver les aliments, ils faisaient des préparations de légumes lacto-fermentés, qu’ils mangeaient quotidiennement. La lacto-fermentation naturelle produit des microorganismes qui améliorent la flore intestinale (des bonnes bactéries). Avec l’avènement de l’ère industrielle, on a diminué la consommation de ces produits. La choucroute, les pickles, les betteraves rouges, les jus de légumes lactofermentés représentaient une excellente source d’acidophillus et de bifidus. Tous les pays avaient une spécialité lactofermentée. Ce genre de produit a pratiquement disparu de notre alimentation, entrainant une augmentation de flore intestinale pathogène.
A la question posée au Bouddha : qu’est-ce qu’un homme intelligent, l’éveillé aurait répondu: un homme dont le colon est sain.

http://sesoignerautrement.over-blog.com/article-7239715.html#_ftnref1

 

En résumé: Devant l’ampleur des modifications apportées à nos aliments par notre société de consommation (engrais, pesticides, produits chimiques, métaux lourds, conservateurs, colorants, aliments génétiquement modifiés), nous n’avons plus les enzymes nécessaires à une bonne et efficace digestion. Il est urgent de reprendre notre vie en main, sans quoi nous risquons de plus en plus des maladies dites de notre mode de vie (allergies, maux de ventre, de dos, stress, maladies psychiques), des maladies dégénératives (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, fibromyalgie, maladies autoimmunes etc) sans parler des cancers qui sont depuis quelques années en très nette recrudescence. Nos enfants souffrent aussi de maladies liées au mode de vie (déficit d’attention, autisme régressif, hyperactivité, dyslexie infections répétées de la sphère ORL et maladies des bronches) et la santé des personnes âgées n’est guère plus enviable (Alzheimer).

L’un des piliers de la santé est l’alimentation et surtout la flore intestinale.La médecine n’en tient absolument pas compte puisque les antibiotiques, les AINS (antiinflammatoires), la chimiothérapie et les vaccins sont les plus gros destructeurs de la flore intestinale. En cas de maladie, il n’est pas dit ici qu’il ne faut pas prendre de médicaments, mais qu’il faut se nourrir très sainement. Dans les hôpitaux occidentaux, le petit déjeuner de base est la tartine et le café au lait…! Un hôpital qui prescrirait de la flore intestinale et des jus de légumes bio, ainsi que des oméga 3 verrait sans doute une amélioration considérable de la santé des ses patients. Cela paraît trop simple pour être vrai, mais il n’y a qu’à essayer pour se convaincre de la différence.

Mâcher les aliments, éviter les aliments allergisants ou ceux pour lesquels nous sommes intolérants, réensemencer la flore intestinale, prendre des bonnes huiles de première pression à froid, des fruits et des légumes bio dans la mesure de nos possibilités, éviter les sucres, les aliments modifiés chimiquement, manger suffisamment de protéines tout en n’abusant pas de viandes ne pas prendre des antibiotiques sans restaurer notre flore intestinale, éviter les vaccinations trop rapprochées, drainer les vaccins en homéopathie, si possible séquentielle, manger des fibres, faire une activité physique régulière sans excès. etc

SI L’ON SOUFFRE D’UNE QUELCONQUE MALADIE, IL EST IMPERATIF DE TRAITER L’INTESTIN GRÊLE ET LE COLON. C’EST LE PREMIER PAS VERS LA GUERISON!

 

 

Le texte qui suit n’est pas de moi, je l’ai trouvé sur internet, il explique bien l’importance de l’hygiène intestinale

La maladie n’est pas une fatalité qui s’abat sur une personne au hasard. Non, la maladie est l’expression ultime de la souffrance d’un organisme qui est intoxiqué, encrassé.
Il faut en être conscient.
Vouloir soigner sans tenir compte de cette simple évidence relève de l’utopie dangereuse.
Le chemin qui conduit à la guérison devra donc être l’inverse de celui qui a conduit à la maladie : se désintoxiquer, ce qui permettra à l’organisme de se régénérer et de s’auto-réparer.

Hygiène intestinale

L’hygiène intestinale constitue l’une des étapes fondamentales pour activer le retour à la santé.
Il faudra toujours y penser, dans toute tentative d’amélioration de la santé ou simplement du bien-être…
Car même si l’on se sent « en bonne santé », celle-ci ne sera réelle et authentique
que si elle est accompagnée d’une bonne hygiène intestinale.

L’une des toutes premières démarches que devrait donc faire une personne qui souhaite améliorer sa santé et son énergie, est de se questionner sur l’état de propreté et le bon fonctionnement de son système digestif, indispensable pour une bonne assimilation des nutriments, mais responsable également de graves intoxications chroniques de l’organisme tout entier en cas « d’encrassement ».

Dans son livre « La santé par l’hygiène intestinale » (éditions Trois Fontaines),
le docteur Georges Monnier-Schraer, écrit :

« Nous sommes ce que nous mangeons – et absorbons !

Or nous avons perdu tout contact réel avec la nature et vivons en marge.
Ses fruits et légumes (notre alimentation de base) nous arrivent dénaturés, polués par divers procédés de conditionnement, conservation, préparation, etc…

La notion de goût exact, originel, a disparu, remplacée par des succédanés de synthèse.

Notre mépris de la nature, dans ce qu’elle nous offre et nous apporte, nous a conduit à en mépriser un autre aspect, qui nous est intrinsèque celui-là : l’écologie de notre corps a disparu, tout comme celle de notre environnement.

Notre organisme souffre de manque d’hygiène, d’un encrassement chronique et permanent, à l’origine d’une intoxication qui l’étouffe insidieusement. Les affections dégénératives, responsables de plus de 95 % de la mortalité (cancers, affections cardio-vasculaires) sont à notre organisme ce que les désastres écologiques sont à la nature.

Sans être malade, des signes cliniques mineurs tels que la fatigue matinale, des cernes autour des yeux, une haleine chargée, une peau qui vieillit prématurément, devront attirer notre attention sur le gros intestin encombré.

Les maladies dégénératives, et notamment le cancer du côlon, sont en constante progression. Elles sont le reflet éclatant d’une méconnaissance de l’importance des phénomènes d’auto-intoxication et de son impact à tous les niveaux de l’organisme.
Cette tendance ne pourra être inversée que par la mise sur pied d’une rééducation, d’un réapprentissage de règles élémentaires de santé et de vie : bien boire, bien manger, bien éliminer – En un mot : bien vivre !

Nous sommes donc responsables de notre santé !

Un organisme sain est un organisme propre.

Depuis plusieurs millénaires, toutes les anciennes civilisations accordaient la plus haute importance au bon fonctionnement du gros intestin. La constipation, qui signifie intoxication de l’organisme, était pour eux la source de toutes les maladies, tant physiques que mentales.
Elle devait être combattue énergiquement, et les lavements, clystères, etc… associés à une bonne hygiène alimentaire, faisaient partie du vécu quotidien.

Malheureusement, de nos jours, la médecine moderne a oublié ces fondements de la santé. Le gros intestin est ignoré, méprisé, la constipation n’est qu’un dérangement mineur que l’on pense régler promptement à l’aide de laxatifs.
La réalité est pourtant tout autre et très inquiétante :
85 % des populations modernes souffrent de constipation chronique, et entretiennent une véritable auto-intoxication de leur organisme par un état permanent de putréfaction dans leur intestin, et en particulier du colon, et les maladies modernes ne sont que l’expression d’un encrassement, d’une intoxication progressive de l’ensemble de notre organisme.

La peau, la lymphe, les reins, les poumons sont des voies de sortie, d’évacuation des déchets et des toxines accumulés dans notre organisme, mais le gros intestin, ou « côlon » en est de loin le plus important, et il est primordial de le maintenir en bon état de fonctionnement. L’altération de cette importante fonction d’élimination signifie l’intoxication de l’organisme, et à terme la maladie et/ou la rechute.
Que nous soyons en bonne santé ou malades, nous ne devrons jamais perdre de vue le fait que la santé de notre organisme dépend principalement de son état de propreté, de désintoxication.

Ne pas oublier que les 3 fonctions importantes sont : NUTRITION – ASSIMILATION – ELIMINATION

Car il ne suffit pas d’apporter à son organisme une bonne nutrition, encore faut-il que les nutriments parviennent aux cellules, que les déchets soient immédiatement et complètement évacués afin d’éviter une putréfaction et fermentation excessive, et que ces mêmes déchets ne puissent traverser la paroi intestinale pour aller « polluer » les tissus et organes…

La paroi de notre intestin est constituée d’une seule couche très mince de cellules, qui se renouvelle entièrement toutes les 48 heures. C’est la seule barrière entre le milieu souvent très chargé de toxines et de bactéries de notre intestin, et les cellules de notre corps. Cette paroi est tapissée de « villosités », qui sont des sortes de doigts microscopiques dont le rôle est de capter les nutriments pour les faire pénétrer dans le flot sanguin qui va les véhiculer jusqu’aux cellules.

C’est comme un filtre. Si le filtre est bouché, l’assimilation se fait mal et la plupart des nutriments seront évacués avec les selles. Par contre, s’il y a des trous, le filtre ne filtre plus rien et toutes les particules nocives passent dans le sang qui va les véhiculer vers les organes…
Les graisses saturées que nous consommons, les excès de viande, et de médicaments, les produits chimiques, la carence importante en FIBRES alimentaires de qualité, la constipation chronique chez la plupart des gens, rendent imperméable la paroi intestinale, « engluent » les villosités, qui n’assurent plus leur rôle, mais également perturbent le renouvellement cellulaire.
D’une part la paroi intestinale devient colmatée, engluée, et d’autre part des zones importantes ne sont pas correctement renouvellées, créant ainsi des brèches très nocives…

Un régime pauvre en fibres ralentit la digestion. Les graisses animales contenues dans les viandes se solidifient à la température du corps et forment des bouchons dans notre intestin, augmentant ainsi la toxicité des matières et le passage des toxines à travers la paroi intestinale.

Une trop grande acidité, l’usage inconsidéré de certains médicaments, détruisent ou modifient la flore intestinale. La consommation de crudités et de salades le soir favorise la fermentation et la formation de gaz…

L’OMS précise que notre alimentation moderne nous apporte moins de 50% de fibres que l’apport souhaité, il est donc fortement conseillé de prendre régulièrement des compléments en fibres alimentaires.

Que ce soit dans le cadre du traitement de nombreuses pathologies (et en particulier toutes les manifestations du « candida albicans » ), ou simplement pour tous ceux qui souhaitent faire une démarche vers la « santé optimale », un nettoyage complet et en profondeur du colon (le gros intestin) est vivement recommandé.

Il est absolument impératif de ne pas accepter comme inéluctable l’état de constipation chronique dont souffre une grande majorité de la population trop sédentarisée, et de tout mettre en oeuvre pour rétablir un transit normal (minimum 1 selle par jour, et 2 si possible). Ce n’est évidemment pas toujours facile, et cela nécessite une vraie volonté de régler ce problème.

Il y a quelques décennies, la faculté de médecine était tout-à-fait consciente de la gravité d’un côlon constipé.
Différents travaux, menés à 40 ans d’intervalle, et en des endroits fort éloignés, aboutissent aux mêmes conclusions :

Un régime déséquilibré provoque une constipation chronique, responsable d’auto-intoxication de l’organisme. Cette auto-intoxication sur un organisme carencé – du fait de l’alimentation moderne – induira un terrain favorable au développement de nombreux troubles de la santé,
allant jusqu’aux tumeurs bénignes, puis malignes.

Une étude américaine, réalisée par l’Université de San Francisco et publiée en 1981,
avait ravivé l’idée que des substances toxiques produites par un côlon encombré pouvaient avoir des effets dévastateurs sur l’organisme, et soulignait par ailleurs le lien entre une alimentation riche en graisses, pauvre en fibres, et un risque accru de cancer du sein.
Cette étude, réalisée sur 1481 femmes « en bonne santé », mit en évidence la présence de cellules anormales dans le liquide mammaire prélevé chez les femmes souffrant de constipation chronique. Ces cellules anormales se retrouvent cinq fois plus souvent chez les femmes qui ont moins de trois selles par semaine que chez celles qui évacuent une selle ou plus par jour.

La doctoresse Kousmine a depuis longtemps noté la corrélation entre l’intoxication intestinale et le terrain cancéreux.
Elle écrit : « La colibacillose, c’est-à-dire la présence constante ou intermittente d’innombrables colibacilles dans l’urine, accompagnée ou non de pus, est un phénomène que j’ai observé chez 46 % des cancéreux… l’organisme répond à cette auto-intoxication chronique par des mécanismes de défense destinés à les neutraliser. J’ai émis l’hypothèse que les tumeurs, bénignes d’abord, malignes ensuite, ne sont autre chose qu’une forme particulière de ces mécanismes de défense… »
« Lorsque la structure de la muqueuse intestinale est anormale, sa porosité trop grande, le passage des micro-organismes et des substances indésirables trop abondant, le pouvoir détoxiquant du foie et le pouvoir filtrant des ganglions sont débordés. »

le Professeur Huchard rendait la stase intestinale responsable d’une grande partie des troubles pulmonaires et cardiaques

le Professeur Bensaude, dans son célèbre traité d’entérologie, s’étendait longuement sur les innombrables conséquences funestes provoquées par la constipation

le chirurgien Chiray prêtait au côlon une grande influence sur les fonctions hépatiques et pancréatiques

le chirurgien Pauchet parle de « côlon homicide »

le Dr Saint-Chauvet incriminait le côlon dans les problèmes dentaires.

Dr Bircher-Benner dans « Pour les malades de l’estomac et de l’intestin » Ed. Victor Attinger.
« Si des circonstances défavorables prévalent constamment dans l’intestin, le pouvoir de sélection des parois intestinales s’amoindrit à la longue, entraînant le débordement des toxines intestinales dans le sang et dans tout le corps. »

Metschnikoff – « The prolongation of life », Londres 1908.
« La fatigue et les maux qui s’abattent sur nous au soir de la vie sont en grande partie imputables à un empoisonnement des tissus et cette intoxication doit être attribuée aux innombrables microbes qui infestent notre système digestif ».

Hydrothérapie du côlon

Il est donc tout à fait primordial de faire appel à l’hygiène intestinale pour restaurer et maintenir l’équilibre intérieur, ainsi qu’une forme de réconciliation avec son corps et ses énergies inconscientes.
Depuis la nuit des temps, ces techniques de cures et de nettoyage interne sont connues et préconisées.

Des tablettes sumériennes (-2750 av. JC), aux manuscrits égyptiens (papyrus d’Ebers -1550 av. JC), de la Mésopotamie à la Chine ancienne et actuelle, les Amériques, la Grèce, les évangiles esséniens et la tradition yogi de l’Inde, en passant par les recommandations de Galien, Hippocrate, Celse ou, plus près de nous, Ambroise Paré et, plus récemment encore, Kousmine, Kellog, Irons et bien d’autres, l’importance du nettoyage intestinal revient à chaque fois telle une clé incontournable pour celui qui souhaite acquérir la Santé véritable.
Presque systématiquement associées à une démarche spirituelle, ces cures étaient aussi l’occasion de libérer l’esprit de ses conflits intérieurs.

L’un des fléaux de notre société actuelle est l’infestation par le « Candida Albicans », et cette infestation qui se manifeste par une grande quantité de symptômes différents mais toujours invalidants, et touche pratiquement et à des degrés divers 90% de la population citadine est provoquée par notre style de vie « moderne », par le stress, une alimentation erronnée, et surtout par une constipation chronique…
Dans le cadre du traitement de ce problème, il convient d’éliminer totalement la flore intestinale « dévoyée » et de la renouveler…
L’irrigation colonique ( trois séances espacées de 10 à 12 jours) est incontournable dans ce cas.

Un ré-ensemencement de la flore intestinale par probiotique est indispensable à ce stade…
(voir page Candida et plus particulièrement : réhabilitation intestinale)
L’irrigation du côlon est une méthode douce, contrôlée et approfondie de désencombrement et détoxication du gros intestin et de l’organisme tout entier par des bains internes successifs. Elle occupe une place de premier ordre dans l’histoire de la santé et du bien-être physique, psychique et émotionnel des peuples du monde entier depuis des millénaires, pour purifier corps et esprit et transformer la dynamique intestinale, immunitaire, énergétique et psychique…

La méthode retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse grâce, entre autre, au développement extraordinaire des moyens techniques. Cela permet, au cours des séances, d’assurer à chaque personne une hygiène et un confort parfaits grâce à un appareil spécialement équipé…
L’irrigation du côlon est la forme d’hygiène intestinale la plus accomplie et la plus efficace. Elle permet non plus seulement le nettoyage du dernier segment du côlon, mais une véritable thérapie par l’eau sur le trajet tout entier du côlon en prodiguant des bains internes.
Allongé confortablement sur une table de massage, une canule est introduite délicatement dans le rectum. Cette canule est à double fonction : amenée d’eau d’une part et évacuation des matières et de l’eau usée d’autre part.

Un massage du ventre favorise la fragmentation et le décollage des résidus fécaux et stimule le péristaltisme.
En alternant remplissage, baignade et évacuation, l’eau agit par trempage sur la muqueuse et non par lavage. Il en résulte un nettoyage et une purification douce, progressive et en profondeur.

« L’hydrothérapie du colon (ou irrigation colonique) est une forme de lavement doux, harmonieux, et complet, contrôlée et approfondie de nettoyage du gros intestin, effectué, cela va de soi, dans une ambiance de sérénité et avec une assistance thérapeutique expérimentée. Elle permet l’élimination de tous les déchets incrustés dans les replis de la paroi intestinale et favorise l’évacuation des gaz. Elle se pratique soit au cours de cures complètes, soit sur rendez-vous. »

Un colon nettoyé retrouve son fonctionnement optimal.
L’immunité naturelle est stimulée
le processus assimilation / élimination se rééquilibre
la santé globale s’en trouve améliorée :
grand bien être
amincissement de la taille et perte de poids
stimulation du péristaltisme intestinal
meilleure assimilation des nutriments
disparition des inflammations locales
élimination des parasites
amélioration de l’état de la peau,
de la circulation sanguine dans les membres inférieurs,
des fonctions rénales,
désengorgement des voies aériennes supérieures….

 

30 Réponses à “les médicaments protecteurs de la paroi intestinale”

  1. Diane Legendre dit :

    J’ai lu l’histoire d’Eléonore, merci pour ce long témoignage très émouvant, qui m’a beaucoup touché, je pense que vous pouvez aller encore plus loin en lisant « vérités sur les maladies émergentes » de françoise Cambayrac, vous découvrirez des solutions pour votre fille qui lui permettront de remanger un jour tout à fait normalement. Le livre est sorti il y a tout juste 2 mois et commence déjà à manquer en librairie, ils doivent déjà le rééditer tellement les gens le lisent, mais je crois qu’on le trouve encore directement chez l’éditeur. Ce livre est un formidable espoir, je n’ai vu que des avis enthousiastes et il y en a bien une cinquantaine en ligne (amazon, fnac etc ..) vous pouvez aller voir, c’est épatatnt.

  2. ISA dit :

    Merci de me dire où peut t on en France trouver l’équivalent de ultra inflam x et probiotiques sans gluten, sans lait, etc…. pour enrayer une candidose digestive dont je n’arrive pas à me débarrasser malgré les produits mycokyl et greenflor, ergyphylus et les chimiques (triflucan, fungizone) et là en ce moment, j’essaie digestactif de chez labo SP.

    MERCI DE VOTRE AIDE

  3. henri dit :

    bonjour voila j’ai souffère des omroide pendant deux anneés puis jai subis une intervention hirugicale dont jai enleve tous les homroide je suis gris mais j’ai un autre problème jesoufre des champignn a l interieur de mon gros intestin qui me gène eaucoup est qu ilun médicament très éfficace poue se genre de maladie
    merçi pour la réponse
    je serais très reconnaissons

  4. henri dit :

    bonjour voila j’ai souffère des homroides pendant deux anneés puis j’ai subis une intervention chirugicale dont j’ai enlevé tous les homroides je suis gris mais j’ai un autre problème je soufre des champigons a l ‘interieur de mon gros intestin qui me gène beaucoup est qu ‘il y a un médicament très éfficace pour se genre de maladie
    merçi pour la réponse
    je serais très reconnaissons

  5. Agustina Martinez dit :

    Merci beaucoup pour votre article. Je me sens très concernée par ce problème et j’ajouterai à tous ces précieux conseils de changer complètement l’alimentation. Elle y est pour beaucoup car les médicaments ne sont pas suffisants. Pour commencer, Choisir un naturopathe sérieux et compétent pour se faire aider au début et surtout faire beaucoup de recherches soi-meme dans différentes thérapies. Développer l’intuition sur ce qui nous convient le mieux. Depuis 2 ans ma santé s’est fort améliorée mais je me rends compte que pour se débarraser de tous ces symptomes il faut être très rigoureux pendant un temps. Et… beaucoup de patience.

  6. joelle dit :

    C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu votre article. J’ai eu un cancer du sein. J’ai été opérée en avril 2008. Je suis toujours en traitement (herceptin) jusqu’en juillet 2009. Je suis d’une nature émotive, angoissée et stressée. Ma vie professionnelle a été un long parcours de stress où j’y ai laissé beaucoup d’énergie. Mes intestins se sont retrouvés dans un état lamentable. Je suis en retraite depuis janvier 2008, mais dans un triste état. Je suis soignée en parallèle par un naturopathe et depuis plusieurs mois je prends des produits ce chez « bionutrics » dont Probactiol, un comprimé le soir au repas et L-Glutamine, un à deux comprimés le matin à jeun.
    La santé de mes intestins s’améliore tout doucement. Je vais mieux. Je ne suis plus constipée (j’ai été une constipée chronique durant 30 ans). Je fais aussi beaucoup plus attention à mon alimentation, je lis les étiquettes, je recherche le plus possible les aliments non dénaturés. Il me faudra du temps, mais lorsque l’on découvre un meilleur bien-être, on continue à avancer dans ce sens.
    Je voulais dire merci à des personnes comme vous, car vos renseignements sont très précieux, il faudrait que les médecins s’intéressent de beaucoup plus près à cette approche.

  7. LE HYARIC dit :

    Je me reconnais dans votre témoignage, j’ai des problèmes similaires, je vais en tâtonnant d’un livre à l’autre, d’un médecin à l’autre, d’un article à l’autre,… mais je n’arrive pas à trouver le remède adapté.
    j’ai déjà fait beaucoup de chemin, ma nourriture est extrêmement ciblée.
    J’ai besoin de trouver un médecin qui me guidera pour enfin me guérir, je souffre depuis 29 ans…
    Merci d’avance pour votre aide.
    Contactez moi pour plus d’information s’il vous plaît.

  8. Sarrique dit :

    A la recherche d’une méthode sérieuse,
    c’est pourquoi je m’intéresse à votre proposition.

  9. isabelle dit :

    Bonjour…

    Il y a un an,j’ai changé radicalement ma façon de manger,puisque à présent je me nourrit selon mon groupe sanguin.

    J’ai donc suprimé les pommes de terre,je ne mange que (poivron,tomate,carotte râpé,courgette,haricot vert,brocoli surgelé que je fait cuire à la vapeur,pour les fruit,j’ai tout suprimé sauf les pommes) je me suis mise à manger plus de viandes,et de poisson,je ne bois aucun jus de fruit,ni boisson style coca,fanta…sauf le thé vert de chine en feuille, de la camommille,et un demi verrede vin rouge ce qui méttais permis.
    Je fait mon lait moi même ,en y méttant de l’eau,un oeuf,et de la purée d’amande que j’achète en bio(pratiquement tout mes produit vienne du bio)
    Pour mes gateaux,je prend de la farine d’épeautre,ou kamut,ou de riz complète qui sont non raffiné.
    Je mange de la semoule kamut,j’avais trouvé du riz blanc sans gluten(que j’abandonne pour du riz complet à présent)et mes pâtes sont à la farine d’épeautre.
    J’ai suprimé le sucre par le miel,puis ,par le sirop d’agave qui es beaucoup moins sucré,et qui apporte des vitamines en plus,et je mange deux carré de chocolat noir 80 % par jour,et des amandes.
    J’utilise beaucoup d’épices:gimgembre,ail,oignon,curcuma,cumin,graine de sésame,sel,et de l’huille d’olive première préssion à froid en magasin bio(je fait tout à l’huille d’olive),et je prend en complément de extrait de pépins de pamplemousse.
    En ce qui concerne ma peau,je n’utilise que des huilles éssentiels,huille de bourache,huille de rose musquée,et huille de macadamia,aucun crème du commerce,qui me brulais la peau,ni produit pour le bain,car je suis sujet à des démengeaison chaque fois que je me lave,ou que je vais à la piscine.

    Comme vous le voyez,je ne mange que ce qui m’es permit,et je doit dire que cela ma beaucoup apporter…ma peau es plus belle,j’ai perdu en poid,et certaine gène que j’avais,ont disparût,je peut dire que pour moi,celà a été du positif.
    Etant petite,j’étais toujours malade,asthme,démangeaison,sinusite,vaginite,gêne intestinale,mauvaise digestion,avec gaz,contipation passagère…
    Il était donc important pour moi,de faire quelque chose…

    Mais depuis plus de six mois,j’ai commencé à aller mal,démangeaison à l’anus,du cuir chevelu,grosse fatigue,petit perte de mémoire,faiblesse musculaire,migraine
    Je suis aller voir mon médecin qui ma fait faire un examen des selles,et le diagnostique es « saccharomyces sp » ce qui es des champignons dans la flore intestinale.
    Par deux fois,il ma soigné ,mais rien y fait,je ne savais pas trop ou me tourner,ni quoi faire,ce qui me surprend le plus c’est que mon medecin,ne l’es pas pris plus au sérieux,surtout quand je lie les différent témoignage sur internet.
    J’ai sacrifié beaucoup de choses que j’aimais ,pour avoir une bonne alimentation,mais appârament cela ne suffit pas,et là,je suis désemparé,je ne sais plus ce que je fait de bien,ou de mal,dans ma façon de me nourir,ni comment faire pour tuer le mal…
    Je ne sais pas vers quel médecin me touner…

    Je suis désolé,de vous infliger toutes cette lecture j’avais tellement besoin de parler,j’étais quelqu »un qui riais,j’avais de l’entrain,aujourd’hui j’ai éffaçé un à un mes amis,je me suis mise à aimé la solitude,je pleure tout le temps,je n’aime pas ce que je deviens,pour moi,mais aussi pour mon entourage qui commence à mal le vivre…
    En vous lisant,je sais que je peut combattre tout cela,mais je ne sais pas comment faire, je doit aussi retrouver cette volonté qui ma quitté…
    J’espère que vous pourrez me venir en aide en m’orientant..
    Merci infiniment.

  10. momo dit :

    bjr
    j ‘ai lu aussi : atteint semble t il de candidose intestinale , gaz diarrhée et constipation avec selles molles … langue blanche chargée
    j ai essayé le regime ( kousmine sans sucre farine … ) l epp les probiotiques bref tout l arsenal bio depuis 1mois et 2 semaines … et pas d ‘amelioration vraiment franche
    on a trouvé qques colonies de candida albicans ds mes selles c est tout ( le reste semble normal )
    que faire de plus pour casser ce cercle infernal de la candidose intestinale ( digestive ? ) que recommandez vous en plus ??? pour arriver à la guérison … je suis pret à faire le regime à vie encore faut il avoir les bons remedes et bon conseils
    d’avance merci

  11. Martine Valton Jouffroy dit :

    Je voudrais redonner de l’espoir a Isabelle car j’ai fait une demarche similaire et suis traitee par un medecin du sport qui m’a vraiment remise sur pied apres bp d’atermoiements pendant plus de 40 ans.
    Je lui laisse mon email martine@taktic.eu

  12. LAURENCE dit :

    Bonjour,

    Un grand bravo pour ce blog, il est plein de richesse !! merci à vous, Emmanuelle !!!

    Il y a un an, j’ai lu votre blog, et j’ai compris…
    Maman d’un petit garçon autiste qui ne parlait pas du tout il y a un an.
    Nous avons fait un régime SGSC – mise en place – il y a un an – il avait un taux de casomorphines ahurissant !! – aujourd’hui : nous avons un petit garçon qui parle – il est dans l’échange, il nous taquine, et nous regarde !! ces derniers taux de casomorphines ont bien baissé mais ne sont pas encore à la normale. Les diarrhées sont encore là mais ne gêne pas les progrès…….Je confirme : un régime SGSC a vraiment amélioré l’état de mon petit garçon….et personne pourra dire le contraire !!!!

    Je suis une convaincue acharnée qu’il y a un lien entre les métaux lourds, les vaccins, les problèmes digestifs et l’autisme !!!!!
    Mon petit garçon a énormement de mercure et de plomb (aussi) dans l’organisme et des bactéries BORRELIA (maladie de lyme qui est soupçonnée dans l’autisme)…

    Bravo pour ce blog encore une fois !!!
    Et merci pour vos précieux conseils !!!!

    Laurence
    Maman d’un petit garçon de 3 ans et demi autiste
    France -Nord

  13. james dit :

    bonjour tout le monde,

    On m’avait décellé candida albicans chez moi, le médecin spécialiste m’avait prescrit Triflucan. Sur le conseil de mon généraliste, j’ai mis de côté ce médicament qui peut porter atteinte au foie et m’a prescrit les probiotiques ERGYPHILLUS confort (Nutergia) que je prends depuis 3 mois (faire une cure de 3 mois min ou plus!). En plus pour éliminer candida, il m’a dit de boire au min 1l d’eau de VICHY par jour (riche en bicarbonate) pendant 1 mois car candida n’aime pas les milieux basiques.

    Pour éliminer les bulles de gaz de VICHY (irritant pour l’estomac), verser dans une caraffe ouverte partiellement, toute une journée avant de la boire

  14. fatimaAzzahra dit :

    Bonjour à tous
    Merci pour cet intéressant sujet.
    Je suis marocaine et j’ai une fille de 2ans et demi diagnostiquée autiste. Ma fille a complétement changé après le vaccin ror effectué à l’âge d’un an. Je voudrais lui faire des analyses d’intolérence, une chélation… (j’ai arrêté de lui donner du lait et du gluten). Selon mes lectures sur le net, il y a de plus en plus de laboratoires qui font cela : phillipe auguste en france, test imupro et melisa en allemagne, l’association stelior en suisse, les labo sp en belgique. Je voudrais un conseil pour ce qu’il faut que je fasse avant de prendre l’avion.
    Merci bcp

  15. cuesta dit :

    bonjour
    j’ai des douleurs partout cou epaules bras bassin jambe doigt
    on ma dit que j’avais une spondylarthrite ankylosante la nuit je suis raide j’ai du mal a bouger
    quelqu’un m’ a dit que cela venait de paroi intestinale dite moi que dois je faire ???
    merci

  16. Jean-Pierre dit :

    Merci beaucoup pour votre blog, synthèse courte et bien faite
    Certainement vous connaissez les sites suivant:
    http://www.lanutrition.fr/
    http://www.santenatureinnovation.fr/
    Il y a un point sur lequel j’ai changé d’avis, c’est le soja.
    De nombreuses contradictions, en revanche, dans le milieu scientifique honnête, le soja sans ogm et de qualité, est une merveille. J’ai le constate autour de moi, dont le soja a bien aidé…
    Déjà depuis plus de 24 ans certains utilisent ces bienfaits …..
    Je n’hésite pas à me remettre en question et passer du temps pour comprendre et discerner le vrai du faux, à travers des études et des rencontres. Parfois un vrai parcours du combattant. Mais cela en vaut la peine, pour proposer un avis, qui peut faire réfléchir, et peut être, soulager.
    Encore merci pour votre travail.

  17. cathy meyer dit :

    Bonjour et merci pour votre site hyperintéressant-
    je vous écris au sujet de ma maman qui a des problèmes de santé-
    elle a 76 ans et depuis environ 4 ans souffre de fatigue intense dû – la maladie paget- des étourdissements avec grande perte d’équilibre.
    Elle a subi une opération des cervicales, mais ça n’a servit à rien.
    elle n’a plus beaucoup de sensation dans les mains, surtout le pouce et ça la brûle très fort. tout semble bloqué – que faire? un grand
    merci pour votre réponse-

  18. BONNET dit :

    Je souhaite avoir le nom et adresse d’un médecin qui pratique la méthode du Dr kousmine , dans le département des Alpes Maritimes. Je souffre d’une importante candidose. Merci pour votre réponse

  19. BONNET dit :

    bonjour,

    Je cherche un médecin traitant de la porosité des intestins.
    Sur Paris ou la région parisienne.
    Merci d’avance.
    Bruno BONNET

  20. giraudeau dit :

    bonjour,je souffre d’une inflammation labiale (cheillite ) depuis longtemps.certainement lié a une vaccination vers 18 ans
    ceci dit je me trouve largement soulagé depuis la methode kousmine.je suis désolé de ne pas avoir tout lu ,y a t’il un medicament lié au protecteurs de la paroi intestinal.
    merci d’avance

  21. giraudeau dit :

    comment pourrai je réensemencer la flore intestinal?.
    un jour j’avais eut un traitement avec fungizone et mon problème labiale s’est résolu a 100% mais très peu de temps.
    ou peut etre connaissez vous un de vos confrères médecin dans le 44?
    merci

  22. prom dress dit :

    Hello there, There’s no doubt that your website could be having internet browser compatibility issues. Whenever I take a look at your web site in Safari, it looks fine but when opening in IE, it has some overlapping issues. I just wanted to provide you with a quick heads up! Besides that, great website!|

  23. maigrir dit :

    Cet avec beaucoup relatives au joie sommaire j’ai decouvert ce website. Un article est vraiment tres captivant. ce que vous dite est vrai, cependant comme chaqu’un domine son avis et que tout un monde ne à la possibilité de pas songer de de fait la meme maniere, personnellement je vous conseillerai relatives au nuancer votre choix a propos relatives au ce sujtet. Un site est convenablement et on tombe sur des aarticles vraiment tres educatif. Je vais sauvegarder votre site et personnellement je un conseillerai également a mes amis.Je vous souhaite bon nombre de courage et continuer le excellent travail.

  24. Jeanstory dit :

    Real acquaintance foresees the needs of other in preference to say it is always special. Jeanstory http://www.voyoto.com/

  25. julie dit :

    Bonjour, j’ai vu dans votre article sur « les protecteurs de la paroi intestinale » que vous aviez une page sur le candida albican, cependant je ne parviens pas à la trouver… Est-il possible de m’envoyer le lien svp?
    J’en profite pour vous remercier d’avoir créé ce site , je suis adepte du regime seignalet et complètement persuadée que les vaccins sont des poisons. Votre petite chérie victime des laboratoires pharmaceutiques a bien de la chance d’avoir des parents qui reflechissent par eux même et ne se contentent pas de faire l’autruche en appliquant les protocoles! BRAVO pour votre combat et MERCI de ne pas garder cela pour vous.

  26. click dit :

    … [Trackback]…

    [...] Infos to that Topic: emmanuelleseve.unblog.fr/2006/05/26/les-medicaments-protecteurs-de-la-paroi-intestinale/ [...]…

  27. mathie01 dit :

    Bien le Bonjour du Québec,

    Je voulais vous dire que la L-Glutamine est un acide aminé vraiment essentiel pour renforcer et reconstruire la parois intestinale. Ayant la maladie de Chrown que je doit gérer sans aucun médicament car j’ai développé une allergie à toute forme de médication de synthèse; j’ai dû faire beaucoup de recherche pour m’aider a retrouver la santé et aussi traiter d’éventuelles crises.

    Produit: Glutagenics de la cie Métagénics est un excellent produit.
    que vous prenez en raison d’une cuillère à thé par jour. Deux fois par jour en période de crise aigu.

    Je prends aussi Ultra InflamX360 de la même cie qui permet de de réduire l’inflammation tout en apportant vitamine et minéraux au corps. Je prends ces deux produits dans un smootise qui inclus une grosse tasse de fruits congelés, une tasse et demi d’eau et deux grosses poignées de bébés épinards.Un délice !

    La majorité des maladies dégénératives sont dû à une trop grosse porosité de la parois intestinale. Il est aussi important de prendre de probiotiques de qualité et une saine alimentation. L’alimentation vivante est extraordinaire à découvrir !

    Pour le candida, l’huile essentiel d’Orégan est un must, cependant, il faut couper tout les sucres pour un temps.

    Aussi, il est impératif d’apprendre à gérer ses émotions. Entre autre, lorsque je vit beaucoup de colère, je fait des crises inflammatoires importante avec saignements. Cependant, avec ces moyens je réussi à retrouver un état d’équilibre et de santé en deux semaines.

    Je vous souhaite la meilleur des santé !

  28. gollumelit dit :

    Voici clairement un article à mettre dans ses favoris pour le conserver précieusement !

  29. email marketing services dit :

    I will recommend using http://ePostMailer.com for all bulk email marketing needs. Its the best free email marketing software I have used so far.

  30. html email marketing software dit :

    I will recommend using http://ePostMailer.com for all bulk email marketing needs. Its the best bulk email marketing software I have used so far.

Laisser un commentaire