vaccination : alerte rouge!

Cet article est réellement le 11 avril 2008

Cet article s’adresse aux parents,

Considérez ce qui va suivre non comme une tentative de faire peur, mais plutôt comme un souci d’informer et de partager ces informations.

Un professeur de médecine légale allemand, Randolf Penning, s’inquiète pour la raison suivante: en 25 ans de carrière, il a autopsié plus de 10 000 corps. Il a soudain constaté une multiplication de cas d’oedèmes cérébraux chez les nourrissons comme il n’en n’avait jamais vus.

http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2007/12/06/7139525.html

D’un autre côté, on apprend en France, que le vaccin hexavalent Diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hémophilus et hépatite B est remboursé dès le 1er avril 2008. Certains parents vont être étonnés d’apprendre qu’ils ont vacciné leur enfant contre l’hépatite B sans en avoir eu connaissance, car ce n’est pas mentionné dans le nom du vaccin!!!! et certains pédiatres vont peut-être oublier de le mentionner. Savons nous toujours contre quelle maladie nous vaccinons notre enfant?

Plusieurs parents allemands décrivent que leur enfant de moins de un an était parfaitement bien portant jusqu’à la vaccination hexavalente (6 vaccins dans une injection). Quelques jours après cette vaccination, l’enfant est subitement décédé. Résultat de l’autopsie: oedème cérébral. Affaire classée, pas d’explication.

Pouvons-nous rester les bras croisés devant ces témoignages de plus en plus nombreux. Pouvons-nous décemment continuer de croire que la vaccination est un geste totalement anodin. Plus le temps passe et plus les vaccins deviennent complexes tant au niveau des virus qu’ils contiennent que des métaux et de l’ADN viral (matériel génétique du virus). Même si la santé publique s’évertue à nous rassurer en nous disant que ce ne sont que des cas rarissimes, il se trouve que quand on commence à additionner toutes les personnes qui ont fait une complication vaccinale, on se rend compte qu’il y en a beaucoup plus que l’on ne le pensait. (Il n’y a pas de fumée sans feu, et certains événements sont trop étranges, pour les laisser de côté). Des oedèmes cérébraux chez des nourrissons ne sont pas une affaire courante que l’on peut ignorer. Des thrombopénies (diminution des thrombocytes chargés de la coagulation du sang) non plus. Et que dire de tous ces enfants dont le comportement change subitement! (autisme régressif, hyperactivité, déficit d’attention).

Encore une information sur le gardasil, vaccination contre le cancer du col de l’utérus:

Là encore, on ne nous informe qu’à moitié: ce n’est pas une vaccination contre le cancer du col de l’utérus, mais contre certains papilloma virus qui pourraient déclencher un cancer. De plus, le gardasil ne contient pas tous les virus impliqués dans le cancer du col, il ne contient que deux virus sur quatre, en effet, deux virus extrêmement pathogènes n’entrent pas dans la composition du vaccin. Donc, la jeune fille qui va se faire vacciner ne va pas développer une immunité contre tous les papilloma virus. Ca, le ministère publique, c’est bien abstenu de nous l’annoncer. Il est aussi à relever, qu’en Autriche et en France, quelques jeunes filles sont décédées peu de temps après la vaccination. Un enquête est entrain d’essayer de prouver que plusieurs jeunes filles ont développé une altération de leur santé, des maux qu’elles n’avaient jamais présentés avant la vaccination, peu de temps après cette dernière.

 

Quand allons nous ouvrir les yeux, nous poser de vraies questions et surtout cesser de nous laisser manipuler par l’industrie vaccinale, qui supervise tout en la matière.

L’industrie vaccinale pense en terme de rendement. Ca leur rapporte des milliards, c’est anormal.
Je ne prétends aucunement dans cet article que la vaccination hexavalente a tué ces bébés. Mais en temps que mère de famille, j’ai beaucoup de compassion pour ces familles dont la vie a été brisée, sans qu’ils ne puissent comprendre pourquoi.

Bref, quand allons nous avoir un peu plus de discernement. Un nourrisson a-t-il besoin du vaccin de l’hépatite B???????

Nous vaccinons contre une dizaine de maladies. Pensons-nous décemment que nous allons pouvoir encore longtemps procéder de la sorte, impunément, les yeux fermés sans nous poser de questions? A quand une injection unique, avec 12, 15 virus, toxines, bactéries, protéines (génie génétique) et autres sur un nourrisson de deux mois?

COMMENT NOS BEBES RESISTENT-ILS A CETTE DEMESURE CREEE PAR DES ADULTES INCONSCIENTS DE LEURS GESTES, NE CONNAISSANT PAS TOUS LES TENANTS ET LES ABOUTISSANTS DE LA VACCINATION DE MASSE.

Encore un détail important: Chaque individu possède sur la membrane cellulaire des antigènes d’histocompatibilité. C’est ce qui fait que l’on ne peut recevoir un greffon de n’importe qui. C’est la carte d’identité de la cellule. En cas de greffe, l’individu receveur doit être compatible avec l’individu donneur. Vu que tous les habitants de la planète ne possèdent pas tous les mêmes antigènes d’histocompatibilité, il y a une grande différence entre la population occidentale et la population africaine, cela signifie qu’un vaccin ne peut pas fonctionner pour le monde entier. On nous fait croire que la vaccination n’est qu’une histoire antigène-anticorps. C’est-à-dire qu’on fait pénétrer un virus dans l’organisme, (le vaccin) et que le système immunitaire va donner une réponse à ce virus et donc nous protéger. Or, ici, on ne tient pas compte du système HLA (antigènes d’histocompatibilité) qui a toujours son mot à dire dans l’immunité.

La peur nous mène à la baguette et la santé publique ainsi que certains journalistes savent très bien jouer avec notre peur et surtout, nous laissons tous le pouvoir à cette peur.

Je reconnais bien évidemment qu’il y a des maladies graves et je ne propose pas une éradication de cette pratique, juste un tout petit peu plus de discernement, car entre ne pas vacciner du tout et vacciner de tout, il y a peut-être un juste équilibre à trouver.

Les bébés qui sont morts d’oedèmes cérébraux seraient sans doute heureux d’apprendre que nous avons tout tenté pour comprendre pourquoi.

 

Une réponse à “vaccination : alerte rouge!”

  1. Jérémie dit :

    Quel plaisir de voir que certains parents se posent des questions!

    Il existe un médecin homéopathe qui a travaillé sur le sujet VACCINS, il a écrit un livre que je trouve très bien sur ce thème (ni pour, ni contre, il cherche un juste milieu et une juste façon de vacciner).

    Pour ceux qui souhaitent en savoir plus:
    Dr François CHOFFAT – Vaccinations: le droit de choisir – éditions Jouvence.

    L’édition que j’ai date de 2001, elle ne contient donc pas le Gardasil (utérus), peut-être qu’entre temps, une autre version à été mise à jour!

Laisser un commentaire